Extrait d'ouvrage

La Terre devient folle

Extrait de « La Terre devient folle », nouvelle écrite par Sophie-Victoire Trouiller 

« Les métros n’arrivent plus à destination, les gens s’écroulent par terre, les maisons roulent sous nos pieds … La Terre ne tourne plus rond ! Le monde entier est témoin des mouvements troublants qui agitent notre planète depuis ce matin ! Aï ! Selon certains experts, cet événement est proprement anormal ! Bien que les feuilles des sismographes se criblent à présent de grands traits, ces étonnants appareils se sont révélés incapables de prévoir les secousses. Plus curieux encore, de nombreux accidents surviennent. « C’est comme si la terre, après ces quelques années de tranquillité, décidait brusquement de donner le meilleur d’elle-même aujourd’hui », observe un sismologue avant d’être projeté en avant par l’un des murs de son bureau. Oui ! La Terre est un bateau sur le point de couler ! » 

Monsieur Glacis marchait à grands pas en écoutant les propos alarmants du journal télévisé. Il voyait très bien ce qui suscitait l’étonnement de la presse, et de tout le monde sans doute. Alors qu’il se rendait à son travail, il s’était aperçu que les lacets de sa chaussure droite étaient défaits. S’étant baissé pour les refaire, il  avait soudain senti la Terre s’élever comme un avion qui décolle. Tombant en arrière, il s’était vu entouré de gens qui subissaient la même situation. Depuis, son bureau, sa maison, le métro, anticipaient tous ses gestes. A peine voulait-il prendre sa montre sur une commode qu’il sentait la maison rouler sous ses pieds avec un bruit sourd, jusqu’à ce que le meuble apparaisse devant lui.

Lorsqu’il s’était aperçu que les mouvements de la Terre dépendaient de ses propres déplacements, il était resté immobile, songeant à ce qu’il convenait de faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *