Concours de dessin. Titre de l’ouvrage : Tais-toi et rame ! 

Tome 2 de T’occupe pas de la marque du vélo, pédale ! (un livre qui a beaucoup de succès)

Dessinez la couverture de notre première publication de l’année. Ouvrage référencé dans toutes les librairies.

Date limite de remise des dessins : 19 mars 2023

Important: la publication a été reportée. Il vous reste du temps pour envoyer votre projet. 

Tous les projets reçus pour ce concours sont conservés mais vous pouvez nous en envoyer 2 supplémentaires. 

N’oubliez pas de bien préciser votre âge.

 

Titre : Tais-toi et rame !

Résumé du livre 

C’est l’été. Pétronille (l’héroïne du 1er tome de Cécile Meslin T’occupe pas de la marque du vélo, pédale !), reçoit chez elle ses 3 amies handicapées à Fréhel (bord de mer, Bretagne. Attention il n’y a pas de palmiers en Bretagne mais des pierres de gré rose, du sable mouillé par la marée, du varech, des mouettes, voir photos ci-contre).
Les quatre filles (la quarantaine) qui se sont rencontrées au centre de rééducation (note), se moquent de leurs maladies et de leurs séquelles pendant toute la durée de ces retrouvailles. Elles sont handicapées et puis après ? Cela ne les empêche pas de rigoler et de passer de bons moments.

Note : aucune fille n’a de prothèse ou de jambe de bois, aucune n’a de canne ou de béquille, une seule est en fauteuil. On n’en dit pas plus sur leurs handicaps.

Description des personnages

Pétronille (ancienne infirmière), blonde, cheveux longs et bouclés, grands yeux bleus et sourire dévastateur, quelques kilos en trop, conduit la même petite Fiat rose, marche toujours avec difficulté mais sans canne. Sa particularité est de se tenir souvent sur un seul pied, tel un flamant rose (cette position soulage sa jambe gauche).
Pâquerette (ancienne infirmière), la quarantaine, blonde, cheveux frisés, coupe au carré, taches de rousseur sur le nez et les joues, un peu ronde, toujours assise dans son fauteuil roulant, très joyeuse, ne cesse jamais de plaisanter.
Charlie (écrivaine), très réservée, cheveux châtains, légèrement bouclés, coupe au carré, mince, élégante. Elle conduit une vieille Renault 18 tombant en miette de couleur marron.
Plume (journaliste – carte de presse), brune, cheveux hirsutes, mince. Elle se déplace toujours en trottinette (mécanique, qu’on pousse avec le pied) sur laquelle elle a collé le pictogramme « handicapé ». Elle porte des baskets montantes Convers de couleur flashy, un short orange vif et un teeshirt jaune fluo. Elle est plus bronzée que les autres car elle habite un coin ensoleillé de France.
Voici différents moments dont vous pouvez vous inspirer. Il est également possible de mélanger les séquences :
  1. Face à la mer (dune, plage, marée basse). Pâquerette est assise dans son fauteuil roulant. Pétronille l’a poussée depuis la route (elle se sert du fauteuil de son amie comme d’un déambulateur pour qu’on ne voie pas qu’elle-même a du mal à marcher). Suivent Plume sur sa trottinette marquée du pictogramme handicap et de la fragile Charlie. Les quatre amies avancent vers la mer jusqu’à ce que le fauteuil et la trottinette s’embourbent dans le sable. Elles décident alors de rester sur ce territoire vaillamment conquis et de contempler la mer (toutes debout, sauf Pâquerette). Leurs beaux visages rayonnent dans le soleil, leurs cheveux flottent au vent. Déterminé, le regard de ces combattantes perce l’horizon. Pétronille se tient sur une jambe, tel un flamant rose en s’appuyant d’une main sur l’un des accoudoirs du fauteuil roulant et de l’autre sur le bras de Charlie, si frêle. Quant à Plume, elle serre fortement le guidon de sa trottinette, qui, à demi enfoncée dans le sable, semble maintenir son corps à la verticale. Pâquerette pleure de joie d’être aussi près de la mer. Elle voudrait décoller. Elle en parle à ses amies. Et pourquoi ne pas équiper son fauteuil d’une hélice pour voler au-dessus des sentiers escarpés des côtes bretonnes ?
  2. Soirée déguisée : Pâquerette porte un costume de licorne avec un bracelet à grelots attaché à l’une de ses chevilles. Elle est assise sur le canapé (son fauteuil roulant est tout près). Elle rigole en regardant ses amies. Pétronille a enfilé les habits d’une chanteuse disco : perruque rousse, veste d’argent, minijupe rose, et lunettes vertes ; le tout rehaussé d’un collier de coquillages bien voyant. Plume porte un ensemble breton traditionnel foncé, composé d’un chemisier col Claudine et d’une jupe longue plissée agrémentée d’un tablier blanc. Sur sa tête une gigantesque coiffe bretonne (une bigoudène de 30 cm de hauteur). Une paire de sabots termine sa parure. Charlie est déguisée en magicienne, avec une cape et un haut noir, un pantalon orange fluo, des lunettes rondes à la Harry Potter et une baguette magique. Elle joue de la flûte traversière tandis que Plume fait valser son tablier et que Pétronille chante, un micro à la main. Sur la table des pizzas fumantes les attendent.
  3. Un pique-nique est organisé face à l’îlot saint-Michel (attention ! voir photo, il ne s’agit pas du du célèbre Mont Saint-Michel). Les quatre filles se trouvent au bord du sentier qui surplombe la plage et dont les pierres sont roses (gré). Elles sont assises ou allongées sur une couverture posée sur l’herbe. Le fauteuil roulant de Pâquerette porte les courses (bouteilles, fruits, fromage, saucisson, baguette de pain…). Les mouettes volent au-dessus d’elles, essayant de leur piquer un peu de nourriture, soit sur la couverture, soit sur le fauteuil roulant.
LIRE AVEC ATTENTION LES INFORMATIONS TECHNIQUES

Quelques éléments pour vous aider :

Trottinette mécanique avec le pictogramme handicap français.

Basket Converse que porte Plume

Mouette de Bretagne

Paysage près de chez Pétronille                                     ] 

La mer à marée basse avec au loin le petit ilot.

Pictogramme français indiquant le handicap

Mouette bretonne

Galets de gré rose devant la mer

Type de fauteuil roulant léger utilisé en France.

Costume de bigoudaine bretonne.

 

 

fr_FRFrench